mercredi 2 juin 2010

L'école de Saint Vaast d'Equiqueville

    Le 28 juin 1833, La loi Guizot oblige chaque département à entretenir une école normale d'instituteurs pour la formation des maîtres et oblige chaque commune de plus de cinq cents habitants à entretenir une école primaire et un instituteur.
Privée ou publique, l'instruction primaire comprend nécessairement  "l'instruction morale et religieuse, la lecture, l'écriture, les éléments de la langue française et du calcul, le système légal des poids et mesures " (article 1er). 

    Dans les archives communales de Saint-Vaast d'Equiqueville (3E234/64) se trouvent des documents sur son école primaire à différentes époques. D'après les recensements, cette commune avait tout juste plus de cinq cents habitants et entrait donc dans les obligations de la loi Guizot.

    J'ai pu reconstituer la succession des instituteurs à Saint-Vaast d'Equiqueville d'après les documents que j'ai étudié:
  • 15.07.1835 : Prosper FERTEL, qui démissionnera le 21.03.1839
  • 12.12.1839 : Paschal COEURDEROY
  • 17.11.1845 : Nomination de GUERRIER, élève de l'école normale d'Amiens
  • 07.07.1846 : Nomination de Jean-Baptiste SANNIER (présents dans de nombreux actes de mes ancêtres)
  • 27.09.1858 : Emission du voeu de remplacer l'instituteur par une religieuse de la congrégation des sœurs de la Providence de Rouen
  • 02.10.1858 : Remplacement de l'institutrice publique Sœur Marie Frumence née LACHELIER de la communauté de Saint-Aubin par la Demoiselle Anne Marie LEMARINEL de la communauté de la Providence de Rouen
  • 23.10.1858 : Création de l'école de filles
  • 02.07.1869 : Nomination de Mademoiselle SALLE en remplacement de Mademoiselle BERGERE, démissionnaire
  • 01.11.1870 : Nomination de Mademoiselle LAIN en remplacement de Mademoiselle SALLE
  • 1874 à au moins 1902 : Jean-Baptise DUNET. je n'ai pas trouver trace de lui dans les archives communales mais je le retrouve dans de nombreux actes de part sa profession (les instituteurs accompagnaient souvent les déclarants à la mairie) mais aussi parce qu'il fait partie de la famille. En effet, il a épousé la nièce de mon trisaïeule Jacques LETELLIER.

 On peut reconnaître la mairie où se situait l'école de garçons au rez-de-chaussée (voir plan plus bas)

Photo prise le 12 juin 2010 lors de mes recherches à Saint-Vaast d'Equiqueville

    Jean Baptiste DUNET a dressé un plan de l'école de filles et de garçons en 1875. Elles se situaient dans 2 maisons distinctes. L'école de garçons et la mairie occupaient le même endroit respectivement au rez-de-chaussée et au 1er étage. La commune louait l'école de filles à M. THEROUDE. Edit du 4.02.2013: Cette école se situait le long de la route de Notre Dame (d'après les recherches de Daniel Chauvet, maire de Saint-Vaast d'Equiqueville)







Ecole de filles
























  Ecole de garçons







    Pour finir voici l'emploi du temps d'une classe de Saint-Vaast d'Equiqueville dans la seconde moitié du 19e siècle:
              8h45-  9h00 : mise en rang, inspection de la propreté, entrée en classe, prière
              9h00-  9h30 : instruction religieuse
              9h30-10h50 : langue française
            10h50-11h00 : récréation
            11h00-11h30 : lecture
            11h30-12h00 : écriture par le maître

       Midi : Prières, sortie

              1h30-1h40 : mise en rang, inspection de la propreté, entrée en classe, prière
              1h40-2h10 : calcul, lecture selon la division
              2h40-3h10 : lecture par le maître
              3h10-3h20 : récréation
              3h20-3h50 : histoire-géographie, écriture selon la division
              3h50-4h30 : leçon générale sur les choses usuelles
  
       4h30 : Prières, sortie

 Oh mes aïeux, je dois aller à Saint-Vaast d'Equiqueville pour une enquête généalogique,j'essaierai de trouver ces écoles.

Edit du 4.02.2013:
Monsieur le maire de Saint Vaast d'Equiqueville a effectué des recherches sur l'histoire des écoles de sa commune. Celles-ci sont accessibles sur le site de la commune

8 commentaires:

  1. Très intéressant; j'ai l'intention de faire des recherches approfondies sur St Vaast dont je suis maire.

    Une petite correction à apporter cependant: la fusion St Vaast et Equiqueville a eu lieu en 1824 et non en 1864.

    RépondreSupprimer
  2. Merci beaucoup, j'ai de suite fait la correction.

    Aux archives départementales, il y a pas mal de documents sur St vaast d'Equiqueville dans la collection communale(3E).

    Avez vous une idée où pouvait se situer l'école de filles?
    Enseignez vous à St Vaast? auquel cas je pourrais vous ajouter à la liste des enseignants.

    RépondreSupprimer
  3. Il y avait deux écoles dans les années 1950 à St Vaast:
    -une qui se trouvait derrière la mairie et qui a été transformée en salle de réunion
    - une qui se trouvait à côté de l'église; elle est occupée actuellement par les petits de maternelle.
    Je ne suis pas enseignant à St Vaast mais je connais un certain nombre d'instituteurs qui ont enseigné dans ma commune.

    RépondreSupprimer
  4. Belle recherche ... qui a été distinguée en étant citée par la Revue Française de Généalogie n° 189 août-septembre 2010 article sur : "Rechercher sur ... Un ancêtre instituteur" pages 32/33.

    Cela méritait bien d'être encouragée.

    Michel.

    RépondreSupprimer
  5. Quelqu'un peut-il me dire où aurait pû se situer le Monastère du XIIIe siècle. J'ai pensé qu'il aurait pû être à la ferme du doyenné à coté de l'église,mais apparemment il aurait été à Equiqueville. Merci pour le renseignement.
    Jean Pierre.
    01/12/2010

    RépondreSupprimer
  6. Je n'ai aucun renseignement sur le monastère. J'ai fait des recherches sur Gallica, il parle bien de l'église actuelle du 13e mais pas du monastère.
    Par contre sur généanet, il y a une carte postale avec pour description "ancien monastère et portail de l'église"... La ferme du doyenné et le monastère ne peuvent pas être les mêmes car la doyennée date du 17e.
    http://cards.geneanet.org/form.php3?id=133557&commune_ville=st-vaast-d%27equiqueville&description=ancien-monastere-et-portail-de-l-eglise&lang=fr

    Michel, si tu nous lis, cette énigme est pour toi ;)

    RépondreSupprimer
  7. Je ne sais pas si vous vous intéressez toujours aux écoles de St Vaast ; si oui j'ai commencé des recherches qui figurent sur le site de notre commune

    Daniel Chauvet
    Maire

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup de m'avoir transmis cette info!

      Félicitations pour votre travail sur l'école de Saint Vaast d'Equiqueville
      Je vais éditer mon billet en y insérant le lien vers vos recherches.

      Je vois que vous avez trouvé où se situait l'école des filles en 1875, le long de la route de Notre Dame.

      Sur le plan, un four est à côté de cette école. Savez-vous de quel type de four il s'agit? Se pourrait-il qu'il s'agisse du four à chaux d'Eutrope Cassin, propriétaire à Bailly en Rivière. Ce four était situé sur "une portion de pâtis communal de 9 hectares 1 are 18 centiares situé au pied de la côte des champs dubos et champs du coq, section C, n°25 et 18 du plan" (Registre des délibération du 10.05.1849. 8m²ont été loué sur ce terrain pour y établir le four.

      Je me permets de vous transmettre 2 petites fautes de frappe concernant 2 dates. Dans le 1er pdf, 3e paragraphe, vous écrivez 1934 au lieu de 1834. Dans le 3e pdf, 3e paragraphe, l'année n'est pas complète, il est écrit 2 janvier 188.

      Supprimer