samedi 10 juillet 2010

Anniversaire : il y a 246 ans...

...le mardi 10 juillet 1764 décédait ma six fois arrière grand-mère Marie Anne DUMONT à Maisnières dans le département de la Somme.



    Marie DUMONT voit le jour le 12 octobre 1721 à Maisnières. Elle est la fille légitime de Pierre DUMONT et Marie DEROCQ. Elle est baptisée le lendemain dans l'église du village et porte  le prénom de sa marraine comme cela est de coutume.

    A 22 ans, Marie prend pour époux Charles VILLAIN, 24 ans, à Maisnières. Charles est lattier, il fabrique des lattes de bois utilisées pour les toitures.

    Elle met au monde 10 enfants, 2 filles et 8 garçons, au cours des 14 prochaines années. Deux garçons seulement atteindront l'âge adulte dont mon ancêtre Charles VILLAIN:
  1. le 18 juillet 1743 naît Marie Anne Angélique. Elle décèdera à l'âge de 3 ans.
  2. le 21 août 1746 naît Charles Symphorien mon ancêtre. Il décèdera à 41 ans.
  3. le 3 mai 1748 naît Pierre, jumeau. Il décèdera à l'âge de 1 an.
  4. le 3 mai 1748 naît Augustin, jumeau. Il décèdera à l'age de 21 jours.
  5. le 28 février 1750 naît Crépin le Crépinien. Il décèdera à l'âge de 7 mois. 
 Acte de naissance de Crépin le Crépinien VILLAIN - Archives départementales de la Somme (cliquer pour agrandir)

     6.  le 8 octobre 1851 naît André Denis. Il décèdera à l'âge de 8 ans.
     7.  le 19 mars 1754 naît Nicolas Joseph. Il décèdera à l'âge de 63 ans.
     8.  le 23 novembre 1756 naît Antoine Clément, jumeau. Il ne survivra que 3 jours.
     9.  le 23 novembre 1756 naît Marianne, jumelle. Elle n'aura pas plus de chance que son frère jumeau et décèdera à l'âge de 5 jours.
   10.  le 15 août 1758 naît Pierre. Il décèdera à l'âge de 8 jours.

    Ces quatorze années n'auront été qu'une succession de joies et de peines. Perdre un à un ses enfants doit être une épreuve terrible à traverser pour des parents.

    Epuisée certainement par ces accouchements successifs et les peines accumulées, Marie décèdera au cours de l'été 1764, le 10 juillet à l'âge de 42 ans. Ses deux garçons ont 15 et 7 ans. Ils se marieront tous les deux. Nicolas aura 6 enfants dont 3 mourront en bas-âge.

 Acte de décès de Marie Anne DUMONT - Archives départementales de la Somme (cliquer pour agrandir)

    Revenons sur ce charmant prénom de Crépin le Crépinien ! Saint Crépin avait un frère, Saint Crépinien. Ils étaient tous deux cordonniers à Soissons au IIIe siècle après J.C. Ils fabriquaient des chaussures qu'ils donnaient aux pauvres et furent un jour dénoncés pour leur appartenance à la chrétienté et conduit à l'empereur Maximien qui passait non loin de là. Refusant d'abjurer leur foi, ils furent torturés mais aucun châtiment ne les atteignaient et se retournaient au contraire sur leurs bourreaux. La décapitation leur fut fatale. Saint Crépin et Saint Crépinien sont désormais patrons des cordonniers. 
Ils sont fêtés le 25 octobre et "A la Saint Crépin, les mouches voient leur fin".

L'église de Maisnières est dédiée à ces deux saints. Marie et son mari ayant déjà perdu 3 enfants sur 4 ont peut-être jugé bon d'appeler leur nouvel enfant Crépin le Crépinien en hommage aux saints de la commune pour le protéger d'un destin tragique. Malheureusement, Crépin le Crépinien meurt à 7 mois et ses prochains frères et sœur auront des prénoms beaucoup plus communs.


Oh mes aïeux, avez vous des prénoms tout aussi étrange que Crépin le Crépinien dans vos ancêtres...ou votre entourage?

15 commentaires:

  1. En plus de Ernest, Valere, Alcide, Hermel, il y a aussi Aristide, Uldéric, Joseph-Arthur. Je reflechis encore a d'autres personnes que j'aurais pu connaitre et qui porteraient des prenoms rares.

    Patrick

    RépondreSupprimer
  2. Bienvenue Patrick ;)
    Alcide est le 2e prénom de mon grand-père maternel et j'aime beaucoup.

    En stock, j'ai encore Cléophée, Féaucasse, Bellanisse, Cléombuline, ...

    RépondreSupprimer
  3. mvl2@orange.fr11 juillet 2010 18:32

    Ah ! Cléombuline ... ça fait rêver !
    mais je n'ai pas trouver de Sainte correspondante :-(
    ... alors je me contente des fuchsias :-)
    Et avec cette chaleur ... un petit "Ricqlès", un !
    Amicalement.
    Michel

    RépondreSupprimer
  4. J'ai un DECAUX Pierre Sapin Légalité née en 1794 à Croixdalle.
    Si le dernier prénom peut se comprendre dans l'engouement post-révolutionnaire, quelle idée que ce Sapin !

    j'ai aussi un Cérilien, Adalbert, une Zulmire ...
    L'imagination de nos ancêtres était vaste !

    RépondreSupprimer
  5. Heureusement que Sapin n'était pas une fille...enfin moi ce que j'en dit...

    J'ai aussi une Zerbine, Argentine, Adénaïs, Pulchérie, Zulmée, Agénévime et une Républicaine (qui peut aller avec Légalité)
    Pour les hommes un Mellon, Polycarpe (et non métacarpe), Arcade, Philogone, Rénoni(aucun italien connu dans ma généalogie!)

    RépondreSupprimer
  6. Rénoni ? euh ! ne serait-ce pas plus tôt Bénoni :-)

    Benoni signifie, en hébreu, " le fils de ma douleur ".
    Il faut donc un certain courage pour désigner ainsi un nouveau-né !

    Amicalement.
    Michel.

    RépondreSupprimer
  7. Crépin le Crépinien, quelle drôle d'idée! Par contre, j'adore les prénoms révolutionnaires, style "Légalité" ou "Républicaine".
    Pour le petit "Sapin", est-il né un 14 frimaire? C'est le jour de la "saint"-Sapin dans le calendrier républicain.

    Sinon, dans mon arbre, j'ai un Symphavier, quelques Bon et Bonne, une Mondinne, un Isaïe Valmour, un Léger, et un très espagnol Cristobal de la Santisima Trinidad (Cristophe de la Très Sainte Trinité)

    RépondreSupprimer
  8. @ Michel: effectivement j'ai regardé l'acte où est mentionné ce prénom et ca doit bien être Benoni, j'en ai un 2e d'ailleurs qui porte ce prénom mais tous 2 en 2e.

    @David: il existe donc un saint Sapin !!Et pour ton espagnol, il devait se faire appeler Christo ^^

    RépondreSupprimer
  9. Bonjour David,
    Gagné ! mon DECAUX est bien né le quartidi 14 brumaire an III, jour Sapin, sans le saint, sinon vous allez droit à la guillotine :-)
    Un mois plus tôt cela aurait été "endive" ... le pauvre !
    Cordialement.
    Michel.

    RépondreSupprimer
  10. Intéressant !! Je ne savais pas qu'il y avait pour chaque jour un nom d'attribué.

    Voilà l'énigme de ton Sapin résolu Michel!

    (http://nivosefloreal.free.fr/index.php/frimaire)

    RépondreSupprimer
  11. Oui, à chaque jour son objet, c'est un des petits plus qui fait le "charme" de la Révolution ;-)
    Mais c'est la première fois que je vois un enfant recevoir en prénom l'objet du jour!

    RépondreSupprimer
  12. mvl2@orange.fr25 juillet 2010 18:43

    C'est que cette famille DECAUX semble avoir été des révolutionnaires enragés. L'abbé J.E. Decorde, curé de Bures puis de Notre-Dame-d'Aliermont, mais aussi historien reconnu souligne, dans son histoire des cinq communes de l'Aliermont, que "la commune de Croixdalle se courba, à cette époque, sous la tyrannie d'une famille impie et révolutionnaire qui la conduisit à toute espèce d'excès".
    Certes, il ne désigne pas nommément les DECAUX, sauf que suit le récit des tracasseries contre "la ci-devant caste noble travaillant en la verrerie" (du Hellet) dont ils font emprisonner le propriétaire M. de Brossard au château de Mesnières, ainsi que le rapport de saisie, signé de deux DECAUX, maire et secrétaire, des pauvres biens du prêtre résidant en la verrerie.
    Cordialement à tous.
    Michel.

    RépondreSupprimer
  13. n'ayant pas été sur ton site depuis mai ,j'y découvre que des merveilles !!! et je vois que l'exploitation de mes données donne de fabuleux articles
    un grand bravo à toi ,on en veut encore !!
    fabienne

    RépondreSupprimer
  14. Famille nombreuse, et pas toujours heureuse, ici une fois de plus, hélas !

    RépondreSupprimer